Création Site Web Algérie logo

Jeremy Irons célèbre les penseurs dyslexiques à DDB Melbourne Ad

Comme de nombreuses personnes atteintes de dyslexie peuvent le dire, le monde n’est pas particulièrement bien équipé pour accueillir ceux qui souffrent de ce trouble de lecture courant. Avec de nombreuses histoires d’horreur de communautés et d’institutions qui ne comprenaient tout simplement pas la dyslexie, travailler à remodeler le monde pour autonomiser les penseurs dyslexiques est la prochaine étape.

Encourageant les écoles à permettre aux enseignants de « prendre une journée pour en savoir plus sur la dyslexie », le groupe de défense à but non lucratif Made By Dyslexia s’est associé à DDB Melbourne pour lancer une publicité de 70 secondes racontée par l’acteur acclamé Jeremy Irons, qui explique le besoin d’autonomisation dans le Salle de classe.

Intitulé « Square Pegs », le court métrage comporte fortement une série de sphères qui sont déposées dans les trous correspondants. « C’est un trou rond », commence la narration d’Irons. « Nos écoles sont pleines de trous ronds parce que la grande majorité des élèves s’y glissent confortablement. »

En outre, il décrit la réalité vécue par de nombreuses personnes dyslexiques, notant que les écoles supposent souvent que si vous ne vous conformez pas à l’uniformité du système, il doit y avoir quelque chose qui ne va pas chez vous. Il demande alors : « Et si tous ces gens à ‘trou rond’ avaient tort ? »

(Les sous-titres vidéo ne sont pas disponibles pour Adweek. Nous mettrons à jour la vidéo une fois les sous-titres fournis.)DDB Melbourne, fait pour la dyslexie

Penser en dehors du trou rond

Illustrant cela simplement en existant en dehors d’une boîte normative, vous pourrez peut-être développer une compréhension unique du monde et acquérir des compétences qui permettent une résolution de problèmes innovante qui pourrait changer la façon dont les choses sont faites. Mettant en lumière plusieurs personnes célèbres connues pour être dyslexiques, dont Albert Einstein, Kiera Knightly et Muhammed Ali, la publicité se termine par l’encouragement que la refonte de notre façon de faire est à portée de main.

Des recherches internes indiquant que seul un enseignant sur 10 dans le monde comprend les forces uniques associées à la dyslexie, l’organisation s’est associée à Microsoft pour proposer un programme de formation en ligne aux éducateurs. Cela intervient à la veille d’un discours que le Parlement britannique prononcera en décembre exhortant les législateurs à rendre obligatoire la formation à la dyslexie pour les enseignants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *