Création Site Web Algérie logo

La campagne de Greenpeace condamne les délégués de Davos pour l’utilisation d’avions privés

Avant le Forum économique mondial de Davos plus tard cette année, le groupe environnemental Greenpeace a lancé une campagne visuelle pour souligner l’hypocrisie qui, selon lui, se déroule autour de discussions sur l’environnement par des personnes prenant des avions privés pour s’y rendre.

Chaque année, l’événement basé à Genève, en Suisse, accueille des dirigeants politiques, commerciaux et culturels du monde entier pour discuter de l’agenda Façonner le monde afin de créer un changement global positif. Cette année, son thème est « La coopération dans un monde fragmenté », avec une éventuelle récession mondiale et la guerre en Ukraine qui devraient être des thèmes clés.

L’organisation affirme que les jets privés utilisés par les chefs d’entreprise pour assister au forum sont « le mode de transport le plus polluant et le plus inégal », libérant des émissions qui, selon elle, sont 50 fois pires pour l’environnement que les trains.

Selon une étude commandée par Greenpeace International et menée par le cabinet de conseil en environnement néerlandais CE Delft, au cours de la semaine du Forum économique mondial l’année dernière, 1 040 vols en jet privé sont arrivés et sont partis d’aéroports proches de Davos. Plus de la moitié (53 %) étaient des vols court-courriers de moins de 750 kilomètres, et 38 % ont parcouru des distances encore plus courtes de moins de 500 kilomètres.

Il a également constaté que le vol le plus court jamais enregistré n’était que de 21 kilomètres.

Une autre campagne publicitaire ciblant les délégués de Davos

Pour dénoncer l’utilisation de ces transports, TBWA/Paris a lancé une campagne pro bono pour montrer le décalage entre ce que les riches et les puissants disent et font pour la planète.

Trois affiches ont été publiées sur les réseaux sociaux de Greenpeace en utilisant #BanPrivateJets, montrant des images de dommages environnementaux avec un avion privé survolant avec un texte le décrivant comme le PDG d’une entreprise volant à Davos. Chacun porte le message : « Nous vivons sur la même planète mais pas dans le même monde.

photo
Cette publicité montre l’impact du changement climatique sur les agriculteurs alors qu’un avion privé survole

Dans un communiqué, Klara Maria Schenk, militante des transports pour la campagne Mobilité européenne de Greenpeace, a déclaré : « L’Europe connaît les journées de janvier les plus chaudes jamais enregistrées, et les communautés du monde entier sont aux prises avec des événements météorologiques extrêmes alimentés par la crise climatique. Pendant ce temps, les riches et les puissants affluent à Davos dans des jets privés ultra polluants et socialement inéquitables pour discuter climat et inégalités à huis clos.

« Davos a une gare parfaitement adéquate, mais quand même, ces gens ne prennent même pas la peine de prendre le train pour un trajet aussi court que 21 kilomètres », a-t-il ajouté. « Croyons-nous vraiment que ce sont les personnes pour résoudre les problèmes auxquels le monde est confronté ?

CRÉDITS:

Client : Greenpeace

Agence : TBWA/Paris

Responsables d’agence : Jonathan Serog, Matthieu Charles, Thaïs Martin-Fermaud

Directeurs exécutifs de création : Benjamin Marchal et Faustin Claverie

Planificateur stratégique : Céline Mazza

Directeurs Artistiques : Morgane Alexandre, Sébastien Skrzypczak

Achat d’œuvres d’art : Elise Kubler

Responsable 3D : Younes Chekouh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *